Archives pour l'étiquette Sainte Vierge Marie

Dieu s’est fait l’un de nous, pour nous apprendre à aimer !

Fête de la Sainte Famille de Nazareth

L’exemple de Nazareth.

Nazareth est l’école où l’on commence à comprendre la vie de Jésus : l’école de l’Évangile. Ici, on apprend à regarder, à écouter, à méditer et à pénétrer la signification, si profonde et si mystérieuse, de cette très simple, très humble et très belle manifestation du Fils de Dieu. Peut-être apprend-on même insensiblement à imiter. Ici, on apprend la méthode qui nous permettra de comprendre qui est le Christ. Ici, on découvre le besoin d’observer le cadre de son séjour parmi nous : les lieux, les temps, les coutumes, le langage, les pratiques religieuses, tout ce dont s’est servi Jésus pour se révéler au monde. Ici, tout parle, tout a un sens. Ici, à cette école, on comprend la nécessité d’avoir une discipline spirituelle, si l’on veut suivre l’enseignement de l’Évangile et devenir disciple du Christ. Oh, comme nous voudrions redevenir enfant et nous remettre à cette humble et sublime école de Nazareth, comme nous voudrions près de Marie recommencer à acquérir la vraie science de la vie et la sagesse supérieure des vérités divines !

Mais nous ne faisons que passer. Il nous faut laisser ce désir de poursuivre ici l’éducation, jamais achevée, à l’intelligence de l’Évangile. Nous ne partirons pas cependant sans avoir recueilli à la hâte, et comme à la dérobée, quelques brèves leçons de Nazareth.

Une leçon de silence d’abord. Que renaisse en nous l’estime du silence, cette admirable et indispensable condition de l’esprit, en nous qui sommes assaillis par tant de clameurs, de fracas et de cris dans notre vie moderne, bruyante et hyper sensibilisée. O silence de Nazareth, enseigne-nous le recueillement, l’intériorité, la disposition à écouter les bonnes inspirations et les paroles des vrais maîtres ; enseigne-nous le besoin et la valeur des préparations, de l’étude, de la méditation, de la vie personnelle et intérieure, de la prière que Dieu seul voit dans le secret.

Une leçon de vie familiale. Que Nazareth nous enseigne ce qu’est la famille, sa communion d’amour, son austère et simple beauté, son caractère sacré et inviolable ; apprenons de Nazareth comment la formation qu’on y reçoit est douce et irremplaçable ; apprenons quel est son rôle primordial sur le plan social.

Une leçon de travail. Nazareth, maison du fils du charpentier, c’est ici que nous voudrions comprendre et célébrer la loi sévère et rédemptrice du labeur humain ; ici, rétablir la conscience de la noblesse du travail ; ici, rappeler que le travail ne peut pas avoir une fin en lui-même, mais que sa liberté et sa noblesse lui viennent, en plus de sa valeur économique, des valeurs qui le finalisent ; comme nous voudrions enfin saluer ici tous les travailleurs du monde entier et leur montrer leur grand modèle, leur frère divin, le prophète de toutes leurs justes causes, le Christ notre Seigneur.

Bx. Paul VI

Le Fils du Dieu vivant a voulu naître dans une famille humaine ; adorons-le, supplions-le :

Verbe éternel du Père, tu t’es soumis à Marie et à Joseph,
— enseigne-nous l’humilité.

Maître et Seigneur, ta mère conservait en son cœur tes paroles et tes gestes,
— apprends-nous à garder ta parole, à la mettre en pratique.

Créateur de l’univers, tu as été appelé fils du charpentier,
— donne-nous ton courage et ton amour du travail.

Toi qui as grandi en âge et en grâce dans ta famille à Nazareth,
— rends-nous plus semblables à toi, notre chef et notre frère.

Tu as voulu, Seigneur, que la Sainte Famille nous soit donnée en exemple ; accorde-nous la grâce de pratiquer, comme elle, les vertus familiales et d’être unis par les liens de ton amour, avant de nous retrouver pour l’éternité dans la joie de ta maison. Amen.
Source: AELF. Liturgie des heures

Dans le premier instant de sa Conception

Aujourd’hui l’homélie est très difficile, non seulement à cause de la langue française, mais plutôt à cause du sujet : la Vierge Marie, l’Immaculée Conception. Comment parler nous, qui sommes des pécheurs comme tous les hommes, de l’Immaculée Conception? Que Dieu m’aide afin de donner quelques explications pour notre bien spirituel à tous.

D’abord, rappelons-nous que ce dogme a été proclamé par le Pape Pie IX qui s’est exprimé ainsi : «Nous déclarons, Nous prononçons et définissons que la doctrine qui enseigne que la Bienheureuse Vierge Marie, dans le premier instant de sa Conception, a été, par une grâce et un privilège spécial de Dieu Tout-Puissant, en vue des mérites de Jésus-Christ, Sauveur du genre humain, préservée et  exempte de toute tache du péché originel, est révélée de Dieu, et par conséquent qu’elle doit être crue fermement et constamment par tous les fidèles»

Nous en parlerons en trois points :

  1. Le mystère de l’Immaculée Conception dans la Bible.
  2. Voir ce mystère aussi tout au long de l’histoire de l’Eglise, ensemble aux raisons données par les théologiens qui pendant 20 siècles les ont recherchées.
  3. Et pour finir, comment suivre la Vierge Marie en toutes choses, la meilleur façon où nous pouvons et devons L’imiter.
  1. Le mystère de l’Immaculée Conception dans la bible

Les mots « Immaculée Conception » ne sont pas proprement prononcés dans la Bible, non plus ceux de « Sainte Trinite » ou de « Transsubstantiation » mais nous y trouvons des éléments qui ont une relation à l’Immaculée Conception comme il est dit dans l’évangile de saint Luc (Lc. 1, 28) «L’ange du Seigneur dit à Marie: Réjouis toi comblée de grâce, le seigneur est avec toi»

Le péché est contraire à la grâce de Dieu. Si Marie est comblée de grâce, c’est qu’elle n’a pas péché donc elle est Immaculée.

Nous pouvons affirmer donc que l’ange du Seigneur dit à Marie: Réjouis toi comblée de grâce (c’est-à-dire Immaculée) le Seigneur est avec toi»

  1. Les raisons données par les théologiens au long de l’histoire de l’Eglise

Le bienheureux Jean Dons Scoto disait : Potuit, decuit, ergo fecit, qui se traduit par :

  • Dieu a le pouvoir de faire Marie, Immaculée
  • La très Sainte Vierge Marie doit être Immaculée.
  • Donc Dieu a fait la très Sainte Vierge Marie Immaculée.

Mais la dernière, la plus parfaite explication du magister de l’Eglise en est une autre:

Pour libérer une personne de sa prison, il y a deux possibilités : intervenir avant ou après que cette personne soit emprisonnée.

Nous avons reçu le salut, la grâce, la rédemption après avoir péché car nous étions pêcheurs avant de recevoir le salut, la grâce, la rédemption. Nous étions esclaves du péché et après nous avons reçu la liberté d’être fils et filles de Dieu.

La très Sainte Vierge Marie a reçu la grâce de Dieu au moment même de sa conception et nous l’appelons l’Immaculée Conception en relation avec ce moment là et nous la disons pleine de grâce de sa conception jusqu’à la gloire du ciel.

  1. Comment nous- devons imiter la Vierge Marie ?

Nous pouvons et nous devons imiter la Vierge en toutes choses Marie parce que Marie, Mère du Christ est aussi notre Mère. Parce que Marie est image et modèle de l’Eglise nous devons imiter la pureté de la Vierge Marie.

Evidemment nous sommes pécheurs mais le prophète Isaïe dit: « Venez et discutons, dit le Seigneur. Si vos péchés sont comme l’écarlate, ils deviendront blancs comme la neige. S’ils sont rouges comme le vermillon, ils deviendront comme de la laine. » (Is. 1,18-19) 

C’est-à-dire que nous devons confesser nos péchés, chercher et rechercher notre repentir.

Nous devons faire pénitence et spécialement vivre la charité, l’amour pour notre prochain comme Saint Pierre le dit : « Ayez avant tout un amour constant les uns pour les autres, car l’amour couvre une multitude de péchés. » (1 Pierre 4,8)

P. Andrés Nowakowski V. E.

Monastère « Bx. Charles de Foucauld »