Trentaine en l’honneur au Patriarche Saint Joseph

Saint_Joseph_Institut_du_Verbe_IncarnéOh très aimable Saint-Joseph ! Depuis l’abîme de ma faiblesse, je vous contemple sur votre trône du ciel avec émotion et la joie de mon âme, comme la gloire des bienheureux, mais aussi comme le père des orphelins de la terre, consolateur des tristes, protecteur des déshérités, aide des anges et saints devant le trône de Dieu, de votre Jésus et de votre Sainte Epouse.

Moi si indigne et petit devant Dieu, je vous dirige toujours mes prières et mes peines et espérances de mon âme, et aujourd’hui je vous supplie humblement cette grâce, pour moi et mes êtres aimés.

Laquelle je demanderai trente jours sans interruption, en honneur aux trente années que vous avez vécu sur terre avec Jésus et Marie. Je vous la soumettrai avec confiance et urgence en invoquant tous les titres que vous avez, pour que vous compatissiez de moi. Ma foi en votre bonté et votre pouvoir est si certaine qu’en la ressentant vous répondrez à ma supplique en m’accordant la grâce demandée et même au-delà.

  • Je vous le demande par la bonté divine qui obligea le Verbe Eternel à s’incarner et naître dans la pauvre nature humaine, comme Fils de Dieu, Dieu Homme et Dieu de l’Homme.
  • Je vous supplie pour votre immense souffrance lorsque vous vous sentîtes obligé d’abandonner votre Sainte Epouse.
  • Je vous en prie par votre douloureuse résignation à chercher une étable et une mangeoire pour palais et berceau de Dieu né d’entre les hommes.
  • Je vous implore par la douloureuse et humiliante circoncision de Votre Jésus et pour le saint, glorieux et doux nom que vous lui avez donné sur ordre du Père Eternel.
  • Je vous le demande pour votre sursaut lorsque vous avez appris par l’ange le décret de mort contre Votre Fils Dieu, pour votre fuite obéissante en Egypte, pour les difficultés et les dangers du chemin, pour la pauvreté extrême de l’exil et pour votre anxiété en revenant d’Egypte à Nazareth.
  • Je vous le demande pour votre douloureuse affliction de trois jours à la perte de votre Fils et votre douce consolation, en le retrouvant au temple, et pour votre bonheur ineffable des trente années que vous avez vécues à Nazareth avec Jésus et Marie, sujets à votre autorité et à votre providence.
  • Je vous prie et espère pour l’héroïque sacrifice avec lequel vous avez offert la victime de votre Fils au Dieu éternel par la croix et par la mort, pour nos péchés et notre Rédemption.
  • Je vous le demande pour la douloureuse prévision qui vous faisait tous les jours contempler les mains infantiles, percées ensuite sur la croix par des clous aiguisés ; cette tête qui se penchait doucement sur votre poitrine, couronnée d’épines, ce corps divin que vous avez étreint contre votre cœur, nu, sanglant et étendu sur les bras de la croix. Cet ultime moment où vous l’avez vu expirer et mourir.
  • Je vous le demande pour votre doux trajet dans cette vie dans les bras de Jésus et Marie, et pour votre entrée dans le limbe des justes et enfin pour votre entrée dans le ciel.
  • Je vous le supplie pour votre plaisir et votre gloire quand vous avez contemplé la résurrection de votre Jésus, sa montée et son entrée au ciel et son trône de Roi immortel.
  • Je vous le demande pour ce jour ineffable quand vous avez vu votre Sainte Epouse être montée au ciel par les anges et couronnée par l’Eternel et intronisée dans un siège à côté du votre.
  • Je vous le demande, prie et espère confiant, pour vos travaux, peines et sacrifices sur terre, pour vos triomphes et gloire et votre bonheur dans le ciel avec votre Fils Jésus et votre Epouse Sainte Marie.

Oh mon bon patriarche Saint Joseph ! Moi inspiré par l’enseignement de la Sainte Eglise, de ses docteurs et théologiens , et dans le sentiment universel du peuple chrétien, je sens en moi une force mystérieuse qui m’oblige à vous demander, à vous supplier et espérer que vous obteniez de Dieu la grande et extraordinaire grâce que je vais vous soumettre  et devant votre image et devant votre trône de bonté et de pouvoir dans le ciel.

( Ici on supplie au saint la grâce que l’on désire)

Obtenez-moi aussi pour les miens et pour ceux qui m’ont demandé de prier pour eux tout ce qu’ils désirent et que leur convienne.

Saint Joseph priez pour nous, pour que nous soyons dignes d’atteindre les promesses de Notre Seigneur Jésus Christ. Amen.

 Prière

O Dieu qui, par une providence ineffable, avez voulu choisir le bienheureux Joseph pour être l’Epoux de votre très sainte Mère, faites, nous vous en prions, qu’en le vénérant sur la terre comme notre protecteur, nous méritions de l’avoir pour intercesseur dans le Ciel. Vous qui vivez et régnez pour les siècles des siècles. Amen.

Une réflexion sur “ Trentaine en l’honneur au Patriarche Saint Joseph ”

  1. Merci pour cette prière que je commence aujourd’hui afin de demander de l’aide pour mon vieux papa qui a besoin d’un logement décent de toute urgence à Paris. Merci de prier pour lui, il se nomme Mohamed, il est musulman. Merci à vous qui vous joindre à nos prières. Amina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *