NEUVAINE AU SACRÉ-CŒUR DE JÉSUS

CINQUIEME JOUR DE LA NEUVAINE

Prions le Cœur de notre Seigneur Jésus Christ qui dans son grand amour nous donna l’Eucharistie.

O Dieu, parmi toutes les preuves d’affection que nous a données ton Fils, le témoignage le plus frappant de l’amour de son Cœur a été l’institution de l’Eucharistie. Fais que nous sachions toujours lui prouver notre reconnaissance par notre amour et notre adoration et une participation fervente au sacrifice eucharistique. Nous te le demandons par ton Fils, qui vit et règne avec Toi pour les siècles des siècles.

De l’Évangile selon Saint Marc 14, 22-24

Quand l’heure fut venue, Jésus se mit à table et les Apôtres avec lui. Il leur dit : « J’ai ardemment désiré manger cette Pâque avec vous avant de souffrir ! Car je vous le déclare : jamais plus je ne la mangerai jusqu’à ce qu’elle soit pleinement réalisée dans le Royaume de Dieu. » Puis il prit du pain ; après avoir rendu grâces, il le rompit et le leur donna en disant : « Prenez, mangez : ceci est mon corps donné pour vous. » Puis, prenant une coupe et rendant grâces, il la leur donna disant : « Buvez-en tous car ceci est mon sang, le sang de l’Alliance répandu pour la multitude en rémission des péchés. Faites ceci en mémoire de moi. »

MEDITATION : LA GRANDE INGRATITUDE DES HOMMES ENVERS JESUS-CHRIST

« En vérité, quelque incroyable que paraisse l’amour que le Fils de Dieu nous témoigne dans l’adorable Eucharistie, il y a quelque chose qui surprend encore davantage, c’est l’ingratitude dont nous payons un si grand amour. C’est une chose étonnante que Jésus-Christ veuille bien aimer un homme, mais il est étrange qu’un homme ne veuille pas aimer Jésus-Christ, et que nul motif, nul bienfait, nul excès d’amour ne puisse nous inspirer le moindre sentiment de reconnaissance. »

Souvenons-nous que le Sacré-Cœur de Jésus dans le Très Saint Sacrement est encore, autant qu’il le peut être, dans les mêmes sentiments où il a toujours été, c’est-à-dire, toujours brûlant d’amour pour les hommes, toujours sensiblement touché de nos maux, toujours pressé du désir de nous faire part de ses trésors et de se donner lui-même à nous, toujours veillant pour nous, toujours disposé à nous recevoir et à nous servir de demeure et de paradis dès cette vie, et surtout d’asile à l’heure de la mort.

Et pour tout cela, quels sentiments de gratitude trouve-t-il dans le cœur des hommes, quels empressements, quel amour ? Il aime, et il n’est point aimé ; on ne connaît pas même son amour parce qu’on ne daigne pas recevoir les dons par lesquels il voudrait le témoigner, ni écouter les tendres et secrètes déclarations qu’il en voudrait faire à notre cœur.

Cet aimable Sauveur, en instituant ce Sacrement d’Amour, prévoyait bien toute l’ingratitude des hommes, et il en ressentait par avance toute l’affliction dans le Cœur ; tout cela cependant ne le put point rebuter, ni l’empêcher de nous témoigner l’excès de son amour en instituant ce Mystère.

N’est-il pas juste que parmi tant d’incrédulités, de froideurs, de profanations et d’outrages, ce Dieu d’amour trouve du moins des amis de son Sacré Cœur qui soient sensibles au peu d’amour qu’on a pour lui, qui ressentent les injures qu’on lui fait, qui soient fidèles et assidus à lui faire la cour dans l’adorable Eucharistie, et qui n’oublient rien pour réparer par leur amour, et par leurs adorations, et par toute sorte d’hommages, tous les outrages auxquels l’excès de son amour l’expose à toute heure dans cet auguste Sacrement ?

LITANIES

O Dieu, notre Père des cieux, PRENDS PITIE DE NOUS

O Dieu, Fils Rédempteur du monde, PRENDS PITIE DE NOUS

O Dieu, Esprit Saint, PRENDS PITIE DE NOUS

O Dieu, unique Trinité Sainte, PRENDS PITIE DE NOUS

Cœur du Christ, Fils du Père éternel, NOUS T’ADORONS

Cœur du Christ, Fils du Père éternel, NOUS T’ADORONS

Cœur du Christ formé par le Saint Esprit dans le sein de la Vierge Marie,

Cœur du Christ, uni substantiellement au Verbe de Dieu,

Cœur du Christ, Temple saint de Dieu, « Cœur du Christ, Tabernacle du Très-Haut,

Cœur du Christ, en qui réside la plénitude de la divinité,

JESUS, DOUX ET HUMBLE DE CŒUR, RENDS NOTRE CŒUR SEMBLABLE AU TIEN.

PRIERE FINALE :

Seigneur Jésus, Tu as dit que lorsque Tu serais élevé sur la croix, Tu attirerais tous les hommes à toi. Nous t’en prions, hâte le jour où tous les hommes seront attirés vers ton Cœur ouvert pour y trouver tous les trésors de ton amour et une demeure sûre, maintenant et toujours. Toi qui vis et qui règnes pour les siècles des siècles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.