L’appel universel à la sainteté

Mémoire de saint François de Sales

Nous célébrons aujourd’hui la mémoire d’un des Docteurs de l’Église dont la doctrine est principalement spirituelle. En effet, saint François de Sales est surtout un maître des âmes ; car il ne veut rien d’autre que de conduire les âmes à la perfection de l’union avec Dieu.

Il a mis déjà au commencement de son Introduction à la vie dévote ce principe : « Où que nous soyons, nous pouvons et devons aspirer à la vie parfaite ».

Il a expliqué ce principe en disant que dans toutes les vocations, les chrétiens doivent chercher Dieu et travailler pour L’atteindre. Ce travail c’est la vraie dévotion, c’est-à-dire la prière et la pratique des vertus. Avec la dévotion, les vocations mêmes sont embellies, et chacun de nous peut trouver Dieu dans ses occupations particulières. Saint François de Sales commente ainsi : « L’abeille, dit Aristote, tire son miel des fleurs sans les intéresser, les laissant entières et fraîches comme elle les a trouvées ; mais la vraie dévotion fait encore mieux, car non seulement elle ne gâte nulle sorte de vocation ni d’affaires, mais au contraire elle les orne et embellit. Toutes sortes de pierreries jetées dedans le miel en deviennent plus éclatantes, chacune selon sa couleur, et chacun devient plus agréable en sa vocation la conjoignant à la dévotion » (Introduction à la vie dévote, ch. 3).

Cet enseignement que le Concile Vatican II a nommé « L’appel universel a la sainteté » (LG, 40) nous rappelle, en premier lieu, que cet appel n’est pas adressé à ceux qui ont une vocation religieuse ou contemplative, mais à tous car le fait de se sanctifier agit sur la fidélité à la vocation donnée par Dieu ; après il nous rappelle aussi que nous devons travailler pour être maîtres de sainteté pour toutes ces âmes que Dieu a mises dans notre chemin, car elles ont cette noble et sublime vocation, chacune dans sa mesure : « il faut accommoder la pratique de la dévotion aux forces, aux affaires et aux devoirs de chaque particulier » dit saint François de Sales.

Nous ne devons pas renoncer de porter tous les hommes à l’union avec Dieu. C’est l’objectif le plus important de notre ministère.

Nous demandons à la très sainte Vierge Marie la grâce de pouvoir conduire à son Fils un grand nombre d’âmes.

P. Juan Manuel Rossi. IVE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.