La Nativité de Marie

Nous commémorons aujourd’hui la Nativité de la Vierge Marie, la naissance historique de la Mère de Dieu, qui marque le début de son séjour visible sur cette terre. En même temps, dans d’autres endroits, par exemple dans diverses régions d’Espagne, on célèbre aussi de nombreuses « Vierges » retrouvées, c’est-à-dire des images de la Vierge Marie qui sont vénérées en raison d’une découverte miraculeuse, souvent très anciennes, dont la date précise a été perdue. Le sens de la fête des « vierges retrouvées » est le même que celui de la fête de la Nativité de la Vierge : célébrer et rendre grâce pour sa présence dans le monde, qui est une présence salvatrice, toujours en relation avec le salut de son Fils Jésus-Christ.

La présence de la Vierge dans le monde a une origine historique et réelle, dans un lieu et à un moment précis ; et elle se prolonge, par la volonté de Dieu au cours des siècles, de façon nouvelle, en adaptant les modalités et les effets qu’elle produit aux besoins des différents groupes de personnes et cultures.

Eh bien, la Vierge, depuis son premier séjour en ce monde jusqu’à la fin des temps, remplit toujours pour nous une fonction spécifique : nous conduire au Christ. C’est la raison d’être de sa présence dans ce monde. Dès sa naissance, Elle a le destin transcendantal d’être la porte ouverte par laquelle le Christ vient à nous et nous à lui. C’est pourquoi Saint Jean Paul II a dit : « Le jour de la naissance de la Mère incite nos cœurs à se tourner vers le Fils : De toi est né le soleil de justice, le Christ notre Dieu ». C’est pourquoi nous pouvons dire avec lui, en célébrant ce jour : « La naissance de Marie répand sa lumière sur toutes les Eglises qui sont dans le monde. Le jour de sa naissance est vraiment un préambule et le commencement d’un monde meilleur ».

Car la joie de la naissance de la mère annonce déjà la naissance du Fils, en qui est notre rédemption et notre vie. La Vierge préfigure, accompagne et mène à terme le cheminement de toute l’Église, et le cheminement de toute âme qui se confie à elle. Que sa présence nous pousse à avoir recours à elle, afin qu’elle nous guide, en tant que mère et maîtresse, vers son Fils le Christ.

P. Juan Manuel Rossi IVE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.