Archives par mot-clé : Vrendredi Saint

Convenait-il au Christ de mourir ?

Saint Thomas d’Aquin nous apprend qu’il convenait au Christ de mourir et cela pour cinq raisons :

1° Satisfaire pour le genre humain qui était condamné à la mort à cause du péché, selon la Genèse (2, 17) :  » Le jour où vous mangerez du fruit de l’arbre, vous mourrez de mort.  » Or, c’est bien satisfaire pour un autre, que de se soumettre à la peine qu’il a méritée. C’est pourquoi le Christ a voulu mourir, afin de satisfaire pour nous en mourant :  » Le Christ est mort une seule fois pour nos péchés  » (1 P 3, 18) 2.

2° Prouver la réalité de la nature qu’il avait prise ; car, comme l’écrit Eusèbe,  » si, après avoir vécu avec les hommes, il s’était échappé subitement, en disparaissant et en évitant la mort, tous l’auraient pris pour un fantôme « .

3° Nous délivrer, en mourant, de la crainte de la mort ; aussi est-il écrit (He 2, 14) : Il a participé avec nous  » à la chair et au sang, afin de détruire par sa mort celui qui détenait l’empire de la mort, le démon, et de libérer ceux qui, par peur de la mort, étaient pour toute leur vie soumis à la servitude « .

4° Nous donner l’exemple, en mourant corporellement à la  » similitude du péché « , c’est-à-dire à la pénalité, de mourir spirituellement au péché, comme dit S. Paul (Rm 6, 10) :  » S’il est mort au péché, il est mort une seule fois ; et s’il vit, il vit pour Dieu ; ainsi vous, estimez-vous morts au péché et vivants pour Dieu. « 

5° Montrer, en ressuscitant des morts, la vertu par laquelle il a triomphé de la mort, et nous inculquer l’espoir de ressusciter des morts.  » Si l’on prêche que le Christ est ressuscité des morts, comment quelques-uns parmi vous disent-ils qu’il n’y a pas de résurrection des morts ?  » (1 Co 15,12).

Saint Thomas d’Aquin. Somme Théologique.

(Troisième partie, question 50, art. 1)