Jésus-Christ est le chemin, la vérité et la vie

PantocratorMalheur à moi si je n’annonçais pas l’Évangile ! Car c’est par lui, par le Christ lui-même, que j’ai été envoyé pour cela. Je suis apôtre, je suis témoin. Plus le but est éloigné, plus la mission est difficile, plus est vif l’amour qui nous pousse. Je dois proclamer son nom : Jésus est le Christ, le Fils du Dieu vivant. C’est lui qui nous a révélé le Dieu invisible, c’est lui qui est le premier-né de toute créature, c’est en lui que tout subsiste. Il est le maître de l’humanité et son rédempteur ; il est né, il est mort, il est ressuscité pour nous.

Il est le centre de l’histoire du monde ; il nous connaît et nous aime ; il est le compagnon et l’ami de notre vie, l’homme de la douleur et de l’espérance ; c’est lui qui doit venir, qui sera finalement notre juge et aussi, nous en avons la confiance, notre vie plénière et notre béatitude.

Je n’en finirais jamais de parler de lui ; il est la lumière, il est la vérité ; bien plus, il est le chemin, la vérité et la vie. Il est le pain, la source d’eau vive qui comble notre faim et notre soif. Il est notre berger, notre chef, notre modèle, notre réconfort, notre frère. Comme nous et plus que nous, il a été petit, pauvre, humilié, travailleur, opprimé, souffrant. C’est pour nous qu’il a parlé, accompli ses miracles, fondé un royaume nouveau où les pauvres sont bienheureux, où la paix est le principe de la vie commune, où ceux qui ont le cœur pur et ceux qui pleurent sont relevés et consolés, où les affamés de justice sont rassasiés, où les pécheurs peuvent obtenir le pardon, où tous découvrent qu’ils sont frères.

Croix-GolgothaVoilà Jésus Christ dont vous avez au moins entendu parler et déjà certainement pour la plupart, à qui vous appartenez, puisque vous êtes chrétiens. C’est donc à vous, chrétiens, que je répète son nom, et je l’annonce à tous les hommes : le Christ Jésus est le principe et la fin, l’alpha et l’oméga, le roi du monde nouveau, l’explication mystérieuse et ultime de l’histoire humaine et de notre destinée ; il est le médiateur et pour ainsi dire le pont entre la terre et le ciel. Il est, de la façon la plus haute et la plus parfaite, le Fils de l’homme, parce qu’il est le Fils de Dieu, éternel, infini, et il est le fils de Marie, bénie entre toutes les femmes, sa mère selon la chair, notre mère par notre participation à l’Esprit du Corps mystique.

Jésus Christ ! Souvenez-vous : c’est lui que nous proclamons devant vous pour l’éternité ; nous voulons que son nom résonne jusqu’au bout du monde et pour tous les siècles des siècles.

Bienheureux Paul VI

Homélie à Manille. 1970

Source: AELF

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.